• Promenons-nous dans les bois...

     

    Une conférence forestière c'est une promenade en forêt et en ma compagnie.

    Elle s'adresse à tout public curieux de son environnement.

    Il est préférable que le groupe auditeur ne dépasse pas une vingtaine de personnes.

     

     Essayons maintenant d'en évoquer le contenu.

     Ce qui me motive c'est de travailler sur le regard que nous portons à ce qui nous entoure.

    J'ai constaté bien souvent que mes contemporains avait une vision statique du paysage. Très attachés à l'image, ils en oublient parfois la dimension dynamique et vivante de l'histoire. Or la vie est mouvement, interactions et interdépendances. Il y a de très nombreux paramètres qui participent à l'établissement du paysage rural et de la forêt. Loin de moi l'idée de vouloir tout expliciter. Je n'ai pour cela ni les compétences ni le désir. La vie ne s'explique pas. Elle se partage.

    Partager mes visions forestières. C'est cela que je tente de faire.

     Ainsi nous pourrions nous rendre ensemble en forêt et essayer d'y trouver des chemins.

    Hasardeuse entreprise j'en conviens mais oh combien excitante.

    Peut être distinguerions nous le chemin du végétal qui va de la roche mère à la forêt.

     Nous n'éviterions pas de rencontrer l'Humain dont le nom même devrait lui rappeler ce qu'il doit a la terre et à l'humus mais qui souffre d'amnésie chronique.

     Nous pourrions aussi bien nous perdre sur les chemins de traverses de la philosophie et de nos origines. Nous évoquerions alors la mère Nature, la vierge Artémis, la Licorne et la place prépondérante de la forêt dans la construction de nos sociétés occidentales.

     A moins que nous ne croisions les cheminements des botanistes et autres chercheurs. Alors nous ferions de la place à l'écologie, la pédologie et autre disciplines qui se retrouvent au carrefour forestier. Nous apprendrions alors à mieux connaître le sol, l'arbre, ses diverses essences et leur usages.

     

     La forêt est le lieu de l'égarement et des métamorphoses.

     

    Il est difficile d'y retrouver son chemin et on en sort souvent changé.

     

     Toutefois soyez rassuré. Il est une voie dont nous ne devrions pas nous écarter, c'est celle du cœur.

     

    Je n'en connais pas d'autre.

     

     

     

     Tangi.

     

     paysarbre@mailoo.org

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires